La Faune du parc national des calanques

La faune du parc national des calanques, reptiles et oiseaux

De nombreux insectes, reptiles et oiseaux composent la faune du parc national des calanques. Comme pour la flore cette variété d'espèce a su s'adapter au climat chaud et sec de la côte méditerranéenne. Voici quelques exemples des espèces les plus présentes.

les reptiles:

Tarente de Mauritanie

CORONELLE GIRONDINE

Couleuvre de montpellier

Lezard ocellé

les oiseaux :

ACCENTEUR ALPIN

GRAND COrbeau

Hirondelle rocher

Faucon crecerelle

Les falaises des calanques font le bonheur des pratiquants de l'escalade mais sont aussi pour l’avifaune nicheuse des sites de reproduction idéaux. Parmi les espèces observées, certaines sont des espèces typiques des falaises littorales comme le Martinet pâle ou les oiseaux marins.

Les falaises représentent des zones refuges face au prédateurs mais sont aussi pour certaines espèces une nécessité physiologique pour s’envoler (Martinet pâle, Martinet à ventre blanc) ou éthologique (poste de chasse pour le Faucon pèlerin par exemple). L’avifaune hivernante des falaises littorales est constituée de raretés montagnardes pour lesquelles les falaises littorales des calanques et des îles de Marseille (île Maïre, falaise Hoche sur le Frioul) représentent une alternative tempérée à la rudesse alpine (ex: le Trichodrome échelette, l’Accenteur alpin et l’Hirondelle de rocher ou le Crave à Bec rouge). De nombreuses espèces nicheuses sont aussi présentes dans le massif: Chouette chevêche, Merle Bleu, Faucon crécerelle, Martinet pâle et Martinet à ventre blanc…

Plusieurs espèces de chiroptères (chauves-souris), toutes protégées, ont pu être localisées sur les falaises du Devenson. Deux sites sont particulièrement intéressants : la calanque de l’Oule et l'arrière de l’aiguille de l’Eissadon.

Ces sites de falaises littorales ont un potentiel intéressant pour l’accueil des chiroptères (grands espaces, hautes falaises, fissurées, avec des plaques, nombreuses expositions, grand devers ou toit). D’autre part, les nombreuses grottes connues des falaises Soubeyranes représentent des très forts potentiels de présence.